• Ayant ouvert mon entreprise, étant ma priorité absolue il me reste un carton de 50 livres "Le jour où j'ai su" et je souhaite arrêter les ventes.

    Par contre je voudrais les offrir à des associations comme les GEM, l'UNAFAM ou autres associations qui aident les personnes atteintes de troubles psychiques ou leurs proches.

    Je ne peux pas me permettre de les envoyer un à un à mes frais dans chaque association.

    Alors si une association veut les prendre en charge et ensuite les redistribuer au seins des autres associations, j'en serai plus qu'heureux


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires