• Tout est terminé !!! Si on fêtait cela !!!

    Et voilà tout est terminé !!! Relecture, correction, mise en page, choix des couvertures, des polices ...

     

    Comment fêter cela ??? Et bien par un autre extrait et comme vous le souhaitez au vu des votes un passage sur notre Léonard !!!

     

    Je vous rappelle au passage que la sortie du livre est prévue le 15 mai et que vous pouvez le réserver !!! J'en ai déjà plus de 40 cool, merci !!!

     

    Je vous rappelle aussi que vous pouvez rajouter un euro (ou ce que vous voulez) et que je reverserai la différence à l'association de Léonard !!!

     

    Bonne lecture happy !!! :

     


    Nous étions au mois de juillet 2014 et, là, le destin allait encore frapper à ma porte.


    Martine, une amie de Jean-Louis et Majo, m'avait contacté via "Boubouk" (enfin oui ! Facebook, quoi !). Elle m'écrivait : « Flo, il y a une famille dans le besoin, près de chez toi, à Hauteville, et toi seul peux faire quelque chose. » Après lecture, je ne fus pas enthousiaste.


    Je ne me sentais pas bien. En vérité, j'étais en train de prendre conscience de la grande solitude que j'éprouvais une fois qu'un projet avait été mené à bien et que la page se tournait. Comme je me donnais à fond dans ces moments intenses, je me surpassais et les conséquences étaient souvent celles d'une chute terrible, après coup.


     


    Néanmoins, je pris le temps d'aller consulter la page Facebook créée par cette famille. Je n'y comprenais rien. Alors, après avoir visité le site de leur association, j'ai téléphoné à la maman, Céline, pour qu'elle m'éclaircisse. De nouveau, ce fut un contact qui se solda par un rendez-vous. J'ai donc rencontré Céline et Olivier, parents de Léonard, jeune enfant touché par une myopathie, ainsi que Clément (son frère aîné) et Julie (sa sœur cadette). Une fois de plus, j'étais touché en plein cœur. Je leur ai proposé de les aider. Cette fois-ci, puisque j'avais eu le diagnostic, je me suis présenté à eux comme bipolaire. Je leur ai expliqué ma maladie et ce que cela représentait comme engagement quand j'entamais une action. Quand je vis Léonard, cloué dans son lit, branché, intubé, j'ai complètement "flippé". Je sortis de la chambre au bout de trente secondes. Ce type de handicap-là me faisait très peur et j'avais beaucoup de mal à le regarder en face.


    Pour Ewan, c'était différent. Il tenait debout. Chez Léonard, il y avait peu de vie. Du moins, c'est ainsi que je l'ai ressenti, cette première fois. Ewan ne m'avait pas fait peur mais, là, j'étais pétrifié.


    Au fil du temps, mon regard a changé et, désormais, j'arrive à communiquer avec Léonard.


     


    Avec sa famille, nous avons décidé de mettre en place une nouvelle action. Je leur ai dit, dès le départ, que j'en ferais moins que pour Ewan car je ne voulais pas que ce nouvel investissement personnel me rende fou, comme le précédent. Nous avons choisi de proposer des baptêmes en Coccinelle au public, suivi d'un dîner qui avait déjà été programmé par Damien en amont, avant ma rencontre avec la famille de Léonard. C'est donc la raison pour laquelle je m'étais "calé" sur cette date, en septembre 2014. Je devais m'occuper des Coccinelles ainsi que de la communication, car ça, je maîtrisais bien. Les parents s'occuperaient eux de trouver des participants. Nous avons monté cela très vite car il restait peu de temps. Une nouvelle fois, j'ai "saoulé" mes "potes". D'ailleurs, je profite de ce passage pour les remercier car, lorsque je conduis un projet, je suis à bloc et particulièrement "chiant". D'un autre côté, c'est pour ça qu'ils m'aiment. Je ne lâche jamais rien, je vais toujours au bout de mes idées.


     


    La première fois que j'avais rencontré les parents de Léonard, ils étaient assez seuls et dévastés. Leur maison n'était pas adaptée au handicap de leur enfant. Olivier, le père, se battait, avec l'aide de son fils aîné seulement, pour commencer les travaux.


    Quand cette opération "baptêmes en Coccinelles" avait été lancée, conjointe au repas du soir, de nombreuses personnes avaient rejoint l'aventure. Il y eut une telle synergie (mot que j’affectionne) à cette occasion que, durant les week-ends suivants, des bénévoles et des entreprises prêtèrent main forte à Olivier pour les travaux.


    La motivation de cet événement avait été de collecter des fonds pour aider à financer la salle de bain de Léonard et sa chambre, ainsi que celle de ses parents. Jusque-là, tous les trois dormaient ensemble, dans une même petite pièce, où les machines sonnaient toute la nuit. Olivier et Céline dormaient peu. Olivier semblait vraiment à bout et j'avais la sensation qu'il risquait de "péter les plombs" à tout moment.


    Je trouvais qu'il me ressemblait beaucoup. Au fil des jours, j'étais devenu leur confident. Nous nous voyions souvent et, au-delà du projet et du handicap, nous passions de chouettes moments ensemble, en riant beaucoup.


    Comme pour Ewan, cette journée fut un succès et elle permit de financer ce pour quoi elle avait été organisée. Mais ce n'était qu'un début car il fallait encore investir dans un rail de transfert et un monte-charge, afin que Léonard puisse gagner en autonomie. Oui, Léonard est un enfant intelligent qui sait se déplacer seul ! Il faudra donc aussi modifier le premier étage afin qu'il puisse évoluer normalement. Voici les questions que posent souvent les personnes extérieures : pourquoi n'ont-ils pas vendu la maison ? Pourquoi n'ont-ils pas fait appel à la télévision ?


    La maison, ils ont bien essayé de la vendre mais, avec la crise, ça s'est avéré impossible. Et pour passer à la télévision, ils n'étaient pas assez miséreux. Alors, ils ont essuyé un refus.


    Eh oui ! Avant la naissance de Léonard, tout allait bien : deux beaux enfants, une belle maison, un beau camping-car, un beau cheval... Alors, pas de bon audimat avec cela ! Il vaut mieux un père alcoolique, malade ou mort, avec une maison qui menace de tomber en morceaux.

                     Pas grave ! Nous la faisions nous-mêmes notre émission "Tous ensemble" !

                    Nous agissions vraiment tous  ensemble, en nous serrant les coudes, et ça, c'était bien le plus beau.

     

     

     

     

    « En avant première la couverture définitive !!! J-7 avant la fin du jeu concours !!! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :